Aller en Grande-Bretagne

Visas et passeports

 

Les informations suivantes sont valides au 1 février 2017. Il n'y a pas de changement concernant les documents de voyage nécessaires pour entrer en Grande-Bretagne et vous pouvez planifier votre voyage sans problème dès maintenant.

Les citoyens de l'Espace Economique Européen (EEE) et de la Suisse, en possession de leur carte nationale d'identité ou de leur passeport en cours de validité, peuvent séjourner sur le territoire britannique pour une durée illimitée. Si vous n'êtes pas ressortissant de l'Espace Economique Européen ou de la Suisse, vous pouvez vérifier sur le site du gouvernement britannique si vous avez besoin d'un visa ou non pour visiter le Royaume-Uni: https://www.gov.uk/check-uk-visa.

Note: l'extension à 15 ans de la durée de validité de la carte d'identité française sous certaines conditions est acceptée (en savoir plus). Nous recommandons cependant de vous munir d'un passeport biométrique pour voyager, afin de faciliter et d'accélerer votre passage aux points de contrôle, et de gagner du temps pour voyager sereinement.

Si vous voulez voyager avec votre animal de compagnie, consultez notre guide pour voyager avec votre chien en Grande-Bretagne.

Si vous souhaitez prolonger votre séjour au-delà de six mois pour votre travail ou vos études, il est recommandé de vous immatriculer auprès du Consulat de France le plus proche de chez vous et de demander un permis de résidence auprès des autorités britanniques. Pour plus de renseignements concernant ces démarches et d'autres aspects de votre séjour en Grande-Bretagne, consultez la page Votre Vie au Royaume-Uni sur le site Internet du Consulat général de France à Londres. Notez qu'un passeport s'avèrera plus pratique qu'une carte d'identité pour effectuer vos démarches officielles dans le cadre d'un séjour prolongé, notamment pour ouvrir un compte bancaire.

Des dispositifs de contrôle de l'immigration sont en place aux points d'entrée sur le territoire britannique depuis le reste de l'Union européenne. Ces dispositifs sont divisés en deux files d'attente : l'une pour les ressortissants du Royaume-Uni et de l'Espace Economique Européen (EEE) ainsi que la Suisse et l'autre pour les ressortissants du reste du monde.