Bienvenue en Angleterre > Hors-piste dans les Peaks

 

Hors-piste dans les Peaks

Réticent à vous éloigner des sentiers battus ? Parfois, la chaleur des locaux vous aide à rester dans le droit chemin. Claire Bore l'a découvert lors d'un périple dans le Peak District.

Bakewell

Si Bakewell était sur Tinder, les gourmands glisseraient le doigt à droite. Du Bakewell Show annuel au marché fermier hebdomadaire, c'est l'endroit idéal pour se restaurer avant ou après une longue promenade. « Bakewell est une ville de la gastronomie », explique Helen Hartley, propriétaire du Bakewell Pudding Parlour.

Le plat le plus réputé de Bakewell est le pudding (à ne pas confondre avec une tarte) : lit de pâte feuilletée, confiture et pâte spéciale aux œufs et aux amandes. Il a de nombreux adeptes, notamment les acteurs de la série Emmerdale. La recette originale est un secret bien gardé. « Sur un malentendu à un hôtel local, la recette a été transmise à mon père, qui les a préparés et vendus », explique Hartley.

En dépit de sa petite taille, Bakewell accueille trois magasins de pudding au détour de ses ruelles. Chacune en propose une version différente. Essayez les trois et comparez.

Millers Dale

Sur un conseil avisé, je dévie un peu pour visiter les falaises en meulière de Curbar Gap, où Ia pétillante Sarah Cairns de Jolly’s Catering vend latte au curcuma et flapjacks maison au chocolat blanc dans une camionnette Citroën rétro. De ce point-de-vue avantageux, elle observe du vendredi au dimanche ce qui se passe en contrebas : mariées dans la boue jusqu'au genou, coureurs de montagne et d'orientation traversant les paysages verdoyants et cyclistes filant si vite qu'on n’aperçoit que des taches de couleur. « D’ici à Millers Dale, on profite pleinement du Peak District. On est en pleine campagne mais tout est accessible », explique Sarah. Millers Dale est un hameau aux façades traditionnelles de calcaire, avec quelques maisons ferroviaires, vestiges d’une ligne des Midlands autrefois très fréquentée.

Tideswell

Dans la rue principale de Tideswell, Flossy Teacake’s Studio est impossible à manquer. On s'y arrête pour se pâmer devant les adorables vitrines où tout est méticuleusement étudié, des vêtements vintage des années 50 de Flossy à la musique d'ambiance. Surnommée « Flossy Teacake » lorsqu'elle était petite, la propriétaire reconnaît passer le plus clair de son temps avec de l'argile jusqu'aux coudes. « Mon travail raconte l’histoire de villages anglais typiques du Derbyshire, Eyam, où j'ai grandi, et à présent Tideswell. Je fabrique des bâtiments en 3D, images des habitants. » Tideswell et sa communauté locale active sont une source inépuisable d'inspiration. « Nous aimons vraiment notre village. Nos seniors n'ont pas l'impression d'être mis de côté ou oubliés. »

Bradwell

Bradwell est à un jet de pierre de Tideswell. Il s'agit d'un véritable village. « C'est un endroit extraordinaire. Les vues sont magnifiques et c’est proche de nombreux lieux emblématiques », s’enthousiasme Antony Paul Zuri, maître d’hôtel du Samuel Fox Country Inn. À l'instar du décor somptueux, Antony transpire le style et la sophistication.

L'auberge doit son nom à Samuel Fox, natif de Bradwell et inventeur de la structure de parapluie « paragon ». « Nous aimons à penser que nous faisons honneur à Bradwell en proposant des produits locaux et raffinés », explique le chef et propriétaire, James Duckett. Avec des critiques dithyrambiques et une mention au Guide Michelin, il semblerait bien que le contrat soit rempli.

Castleton

« On est à une heure à peine du haut du Great Ridge. La vue est tellement agréable », remarque l'antiquaire David Hubball dans son magasin. Pour peu que vous puissiez vous faufiler dans le Carlton Emporium, parmi le bric-à-brac organisé (bouteilles en verre, bibelots et même un impressionnant rayon de boutons de portes), vous y rencontrerez un homme dont l'unique mission est de faire rire ses visiteurs. La plupart des boutiques de Castleton sont tenues par leurs propriétaires. « Il y a une véritable relation humaine avec les commerçants », dit-il.

Ayant gagné la boutique lors d'un pari (ce dont personne ne s’étonne), Hubball l'a ouverte à sa retraite. « L'important n'est pas de gagner de l'argent. Si j'étais désœuvré chez moi, ce serait horrible. Ici, j'ai de la visite, d'amis ou de badauds. » Il pourrait notamment s'agir de la star pop des années 60 Dave Berry, ami proche de Hubball, ou de Jarvis Cocker de Pulp, qui est passé un jour regarder les vinyles, qualifiant de « fabuleux » le dessin excentrique du Titanic à l’entrée de la boutique.

Où dormir

Non loin du centre de Bakewell, Bagshaw Hall propose des suites et des appartements modernes dans un majestueux édifice vieux de plus de 300 ans.

Bagshaw Hall

Où manger

Situé sur le Chatsworth Estate, le Devonshire Arms à Pilsley prépare des plats de niveau étoilé, sophistiqués sans en faire trop, avec des produits locaux.

Devonshire Arms

Quoi voir

Eroica Britannia n'est pas un itinéraire cyclable normal. Les vélos vintage et les amateurs de mode rétro s'y retrouvent chaque année en juin et les festivités y sont pléthore.

Quoi faire

Si la marche et le vélo vous semblent trop banals, essayez la descente en rappel, la randonnée en cours d'eau et la spéléo avec Dolomite Training, une agence de Bakewell..

Treak Cliff Cavern

Les gens viennent de loin admirer la pierre Blue John rare de la Treak Cliff Cavern de Castleton. Vicky Turner est la quatrième génération de propriétaires de la grotte. Elle boit son eau depuis le biberon et a grandi en en frottant et lavant la Blue John. « J’ai littéralement ce village dans le sang et la peau. »