Explorez les attractions les plus écologiques du Royaume-Uni en train

"Chaque fois que vous vous promenez dans la nature, vous récupérez beaucoup plus que ce que vous donnez" est l'une des citations les plus célèbres de John Muir, pionnier écossais de la nature sauvage. Et il semble que la plupart de ses compatriotes soient d'accord. Il suffit de se promener dans la campagne pour constater que l'amour des Britanniques pour la nature est indiscutable. Leur capacité à conserver les espaces naturels et à profiter de l'environnement et de la nature est palpable, du plus humble jardin urbain au parc national le plus spectaculaire.

Ces dernières années, un certain nombre de projets écologiques ont vu le jour dans tout le pays. Ils abordent des thèmes aussi intéressants que l'interdépendance entre le destin de l'homme et celui de la nature, et complètent parfaitement les attractions naturelles de toute une vie, comme les falaises blanches de Douvres. Voici quelques-unes des plus intéressantes et comment s'y rendre en transports publics.


Les campanules aux jardins botaniques royaux de Kew, Londres.

Knepp Wildland, Sussex (Angleterre)

L'endroit a tout pour faire de son histoire une série télévisée : un aristocrate issu d'une famille à pedigree - les Burrell ont des liens avec la région depuis le XVe siècle - hérite de terres, dont un palais, à une soixantaine de kilomètres de Londres, dans le Sussex. Constatant que l'élevage conventionnel leur rapportait de moins en moins de bénéfices, ils ont décidé de changer le système traditionnel qui était en place dans leurs fermes depuis l'époque de leurs grands-parents, en créant un lieu sauvage où la nature régnait au lieu d'être soumise. Un endroit totalement différent de ce qu'il était il y a vingt ans, quand ils ont commencé la reconversion.

Isabella Tree, autrice et compagne de l'héritier, a récemment publié un livre sur cette transition, Wilding, dans lequel elle raconte l'aventure qu'a été ce changement de paradigme, comment ses voisins ont été horrifiés de voir leur domaine, jusque-là entretenu de manière conventionnelle, devenir un espace vert sauvage et, de l'avis de beaucoup, négligé. Et pourtant, ce qui se passait, c'était que la nature reprenait en quelque sorte ce qui lui appartenait. Depuis qu'ils ont initié le grand changement, ils ont réussi, par exemple, à faire revenir des oiseaux tels que la tourterelle des bois, autrefois facilement repérable dans les étés britanniques, dont le nombre a chuté de 93 % depuis 1994. Outre la restauration d'habitats pour des dizaines d'espèces, Knepp est également un lieu privilégié d'observation de la nature.

Knepp Wildland propose une série d'options d'hébergement, dont le glamping et le camping. Qu'il s'agisse d'un week-end romantique ou d'une escapade en solitaire avec un livre sous le bras, la visite vaut la peine de s'imprégner de l'abondance de la faune et de la flore, et de participer à des safaris pour explorer les plus de 1 400 hectares de terrain.

La gare la plus proche est Horsham, mais il faut prendre un bus ou un taxi pour parcourir les derniers kilomètres. Des points de charge pour les voitures électriques sont disponibles à Knepp.

Les falaises blanches de Douvres (Angleterre)

Les falaises blanches de Douvres, Angleterre.

Cette attraction naturelle, des falaises étonnantes qui ressemblent à une toile de nuances de bleu de la mer et de calcaire blanc, est l'un des paysages les plus emblématiques du pays. Une visite aux falaises blanches de Douvres vous donne une vue rapprochée de la Manche et du littoral français, un aperçu de la distance physique qui sépare le Royaume-Uni de l'Europe continentale. La meilleure façon de les explorer est à pied, car une promenade le long des falaises vous permet de profiter de tous vos sens non seulement des vues à couper le souffle, mais aussi de la douce brise salée.

Une bonne option consiste à marcher jusqu'au phare de South Foreland, en laissant derrière soi le port de Douvres, le port de passagers le plus fréquenté au monde. Vous pouvez voir une carte de l'itinéraire, qui est de moins de deux heures aller-retour, ici. Et lorsque vous atteignez le site du phare - l'actuel est de style victorien du XIXe siècle, mais il y en a un sur le site depuis le XIVe siècle - il y a un lieu que les amateurs de sucreries et de traditions apprécieront particulièrement : le salon de thé de Mme Knotts. Les gâteaux faits maison typiquement britanniques, tels que les scones à la confiture ou la génoise Victoria, les thés servis dans des tasses en porcelaine à motifs et un tourne-disque qui évoque une certaine nostalgie des années 1950, font partie de son charme vintage.

Le moyen le plus simple d'y accéder est la gare de Dover Priory, qui permet de rejoindre Londres en un peu plus d'une heure depuis St Pancras.

Le projet Eden, Cornouailles (Angleterre)

Le projet Eden, Cornouailles, Angleterre.

Comment le monde naturel soutient-il l'humanité, comment la vie sur terre peut-elle être si interconnectée, comme une grande toile d'araignée ? Vous pouvez trouver la réponse à toutes ces questions et à bien d'autres en un seul endroit, l'Eden Project. Située en Cornouailles, à l'extrême ouest du pays, cette organisation à but non lucratif, fondée par des amis il y a vingt ans sur le site d'une carrière d'argile désaffectée qui n'avait ni sol ni plantes, a connu une croissance exponentielle pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui : un jardin mondial qui reçoit des milliers de visiteurs par an et constitue une référence pour l'établissement de relations entre les humains et le monde naturel.

En explorant les différents biomes (chacune des grandes communautés écologiques où domine un type de végétation) logés dans les dômes emblématiques qui sont déjà l'image du projet, vous pourrez constater par vous-même le lien entre les deux mondes et la façon dont l'Eden Project s'engage à promouvoir une planète plus respectueuse de l'environnement et à travailler côte à côte pour le bien de tous, nature et humains. L'un des biomes abrite un écosystème méditerranéen, l'autre, plus spacieux encore, une jungle où l'on trouve plus de 1 000 espèces de plantes et même une cascade, et qui est aussi le plus grand de la planète situé dans un espace intérieur.

La culture a également sa place dans le projet, puisque pendant les mois chauds, il y a une saison de concerts d'été (The Eden Sessions) et il y a également des expositions tout au long de l'année, à la fois par des artistes locaux et émergents, ainsi que des professionnels plus établis, en plus des performances, des installations et des séances de contes.

Pour s'y rendre par les transports en commun, la gare la plus proche est celle de St Austell. De là, des bus assurent la liaison avec l'Eden Project (plus précisément la D5 vers l'Eden Project). Il est préférable de réserver les billets avant de planifier votre voyage. 

Jardins botaniques royaux de Kew, Londres (Angleterre)

Jardins botaniques royaux de Kew, Londres, Angleterre.

Ce paradis botanique situé au sud-ouest de Londres est facilement accessible en métro et possède tous les ingrédients pour une journée parfaite dans la nature sans quitter la ville.

Les Jardins botaniques royaux de Kew sont l'un des endroits les plus riches en biodiversité au monde. Des plantes carnivores, un jardin japonais où l'on peut oublier le monde, un espace où l'on peut découvrir la science derrière son incroyable collection de plantes, plus de 14 000 arbres, le fabuleux potager de légumes et de fruits où l'on peut en apprendre davantage sur la façon de produire des aliments de manière durable... les possibilités sont aussi vastes que ses 120 hectares de terrain.

De plus, vous pourrez non seulement en profiter, mais aussi vous en vanter sur les médias sociaux, car les possibilités de photos spectaculaires sont infinies à tout moment de l'année. En essayant de passer inaperçu parmi les séquoias californiens ou en posant avec l'une des 1 500 espèces tempérées indigènes qui poussent dans la plus grande serre victorienne du monde, Temperate House. Kew est un lieu aux paysages infinis, un lieu qui vous transporte dans des contrées lointaines et vous permet d'explorer la richesse des plantes et des arbres qui existent sur terre en un seul endroit, et rien que pour cela, il vaut la peine d'être visité.   

Findhorn (Écosse)

Findhorn, Écosse.

Ce charmant village de pêcheurs du nord-est de l'Écosse, situé à 45 kilomètres d'Inverness et décrit comme le lieu où les gens, la nature et la culture se rencontrent, abrite également la fondation à but non lucratif Findhorn Foundation. Créée dans l'esprit progressiste des années 1960, cette organisation se consacre principalement à des programmes éducatifs et possède un éco-village associé que vous pouvez visiter. Vous pourrez y découvrir ce que c'est que de vivre en harmonie avec la nature et, si vous avez le temps et que vous voulez aller plus loin, vous pouvez même réserver une expérience d'immersion d'une semaine dans l'éco-village, dont les principes fondamentaux sont l'écoute de votre voix intérieure, la cocréation avec la nature et l'amour du travail.

La gare la plus proche est Forres et de là, vous pouvez prendre un bus (31) directement, bien que vous deviez demander l'arrêt au chauffeur.

03 Nov 2021(last updated)

Continuez votre lecture