Les clés d’un Noël « so British » réussi

Jeudi 22 Octobre 2020

Lumières scintillantes, friandises réconfortantes et divertissements festifs, la période de Noël en Grande-Bretagne atteint un niveau record de confort douillet.

Tradition fermement ancrée depuis l’époque Victorienne, la célébration de la fête de Noël doit la plupart de ses attraits au Prince Albert, l’époux de la Reine Victoria. D’origine allemande, il fit découvrir à la cour, puis à l’ensemble de ses sujets, le plaisir de décorer un sapin de guirlandes, de bonbonnières, de fleurs en papier et de bougies, pour la période des fêtes de fin d’année. C’est lui également qui fit découvrir aux britanniques la légende du Père-Noël et semblerait-il, le Christmas Pudding.

Voici donc les clés pour découvrir et comprendre certaines des traditions festives les plus appréciées du pays pour un Noël « so British » !

 

Le Christmas Jumper day – 11 décembre

Chaque année, depuis le 14 décembre 2012, les britanniques sortent de leurs placards les pulls (moches) de Noël pour le Christmas Jumper Day. Il s’agit d’une campagne de collecte de fonds organisée au Royaume-Uni et en Irlande par l’organisme caritatif « Save the Children ». Un vendredi de décembre (le 11 décembre en 2020), les habitants sont encouragés à porter un pull de Noël et à faire un don. Les participants peuvent porter le pull de Noël conservé religieusement dans leur garde-robe, décorer un pull classique de guirlandes et de boules ou tricoter leur propre pull. Le Christmas Jumper Day est particulièrement populaire dans les écoles et sur les lieux de travail.

 

Illuminations de Noël

Dès la mi-décembre, les rues des grandes villes de Grande-Bretagne s’illuminent de mille couleurs et de guirlandes scintillantes, donnant à l’ensemble un bel air de fête. Cette tradition bien ancrée donne généralement lieu à des événements très attendus parrainés par des célébrités comme c’est le cas, à Londres sur Regent Street, Oxford Street ou Carnaby Street. Les villes de province ne sont pas en reste pour revêtir leurs habits de lumière comme Harrogate dans le Yorkshire ou Bath dans le Somerset. Pour ajouter une touche de magie aux festivités de l’hiver, les ampoules électriques font leur apparition en 1881. Cette même année, le Savoy Theatre dans le West End de Londres, est le premier bâtiment au monde entièrement éclairé à l’électricité. 

 

Le sapin de Trafalgar – début décembre/début janvier

Autre tradition célèbre de la fin de l’année, l’installation du sapin au beau milieu de Trafalgar square est un moment particulièrement attendu. En 1947, la Norvège souhaite remercier le Royaume-Uni de son soutien lors de la Seconde Guerre mondiale et lui offre un arbre de Noël d’une hauteur de 20 mètres. Depuis, la tradition perdure et le sapin de Trafalgar est devenu une source d’émerveillement annuelle pour les plus petits et les plus grands. L’illumination de l’arbre donne lieu à un événement qui se tient habituellement début décembre, et pendant toute la période des fêtes, des chœurs de Noël (ou Christmas Carols) se produisent au pied de l’arbre de 16h00 à 20h00, tous les soirs, dans une ambiance familiale. La tradition de l’arbre de Noël aurait été introduite en Grande-Bretagne par la Reine Charlotte, épouse du Roi George III, en 1800 !

 

Les pantomimes traditionnelles – novembre/décembre

Les spectacles de pantomimes font partie des traditions de Noël et sont appréciés des familles. Pendant leur enfance, la Reine Elizabeth et sa sœur la Princesse Margaret  donnaient des représentations familiales à Windsor Castle. Ces pièces de théâtre sont souvent des reprises fantaisistes de fables classiques comme Dick Whittington, Cendrillon ou Blanche Neige et les Sept Nains. Les Pantomimes (ou « pantos » comme on aime les surnommer en Grande-Bretagne) sont humoristiques et réconfortants, et font souvent appel à la participation du public encouragé à prendre parti pour ou contre certains personnages en distribuant des « bouh » et des sifflets.   

L’histoire des pantomimes remonte au Moyen Age avec l’apparition de fables religieuses, mettant en scène le triomphe du bien sur le mal. Le style théâtral de ces spectacles trouve racines au 14ème siècle à la cour du roi où chanteurs et acteurs dramatiques se produisaient.   

 

Chants de Noël et concerts - décembre

En plus des illuminations et des décorations de Noël, les concerts participant à l’esprit de Noël dans toute la Grande-Bretagne. Souvent richement décorés sur une thématique hivernale et éclairés de bougies, les églises, les salles de concert et de spectacle résonnent du son mélodieux et serein des chants de Noël ou « Christmas carols » pendant toute la période de Noël. A l’origine, ces chants étaient des chants païens donnés autour de cercles de pierres pour célébrer le solstice d’hiver, jour le plus court de l’année. Le terme « Carol » signifie  « chant de louanges et de joie ». Les carols étaient écrites et se chantaient 4 fois par an, mais aujourd’hui, seule la tradition de Noël demeure. Tant et si bien que, de la magistrale York Minster au prestigieux Royal Albert Hall, de nombreux lieux ouvrent leurs portes aux choristes chaque année.    

 

Spécialités culinaires de fêtes 

Bien sûr, comment parler de Noël sans parler gastronomie et plaisirs de la table ? En Grande-Bretagne, la tradition veut que l’on serve une dinde bien dorée, dont la farce élaborée, qui fleure bon la sauge et l’oignon, gardera à la viande tout son moelleux. Accompagnée de nombreux légumes et de purée de marrons, elle sera servie avec une sauce au pain, la « bread sauce » et une sauce aux airelles, la « cranberry sauce ». Ceux qui le souhaitent peuvent servir, le soir du réveillon, une autre spécialité britannique, le Jambon de Noël, cuit et caramélisé au four, et le jour de Noël, le fameux « Christmas Day roast », viande rôtie accompagnée de carottes, de choux de Bruxelles, de « Yorkshire pudding », de pommes de terre rôties, le tout arrosé de sauce « gravy ».

Côté douceurs, les « minced pies » sont des délicieuses tartelettes où se mêlent fruits, épices et brandy.  A l’époque des Tudor, elles portaient le nom de « shrid pies » et étaient fourrées à la viande. 

Et bien entendu, le « Christmas Pudding » est un incontournable, parfaitement irremplaçable ! Spécialité de Noël par excellence, il se prépare en famille, dès le mois de novembre. Chaque jour, on peut y ajouter des ingrédients. Puis, le dimanche qui précède l’Avent, le « Stir-Up Sunday », toute la famille mélange, malaxe et tourne le Pudding, puis le met à cuire de longues heures. Il sera servi flambé, avec du « brandy butter », de la « rhum sauce » ou de la crème le 25 décembre, jour de Noël.

Toujours pour les fêtes, il est une autre tradition que la plus part des britanniques respectent, celle du « Christmas Cake ». Ce gâteau, préparé lui aussi environ un mois avant Noël se déguste le soir du réveillon ou bien le lendemain de Noël. Spécialité à base de raisins secs et de fruits confits, le Christmas Cake est recouvert d’un glaçage au sucre puis d’une fine couche de pâte d’amande et décoré selon la fantaisie de chacun, de petits sujets en sucre coloré ou de dessins réalisés au pochoir.

Pour accompagner tous ces desserts, il faut servir aux convives le « Christmas Mull », un vin chaud sucré et parfumé aux épices.

 

Les “crackers” de Noël

Pas de diner de Noël en Grande-Bretagne sans la cérémonie des « crackers », sortes de papillotes utilisées en décoration des tables de fête pour le grand jour. Ces tubes de carton sont agrémentés de petits pétards qui craquent quand deux personnes en tirent chacune une extrémité. Chacun contient un petit cadeau, souvent des bricoles dans valeur, une couronne en papier et l’inévitable blague inscrite sur un bout de papier, pour le plus grand bonheur de tous. Cette tradition relativement récente, introduite par Tom Smith (actuel fournisseur officiel de la Reine) en 1847, en pleine époque victorienne, perdure aujourd’hui dans tous les foyers du pays. 

 

Le discours de la Reine – 25 décembre à 15h00 GMT

Après le déjeuner de Noël, la cérémonie des crackers et l’excitation provoquée, les familles prennent place devant leur télévision, leur radio ou leur ordinateur pour regarder le «Royal Christmas Message », un passage obligé depuis la première diffusion du message de Noël du Roi George V à la BBC radio en 1932. Depuis 1952, date de son accession au trône, la Reine Elizabeth II n’a pas failli à la coutume. Cette royale communication, diffusé le 25 décembre à 15h00 GMT (16h00 en France) dans l’ensemble du Commonwealth, passe en revue les événements marquant des 12 derniers mois et permet au souverain de livrer ses réflexions personnelles à la nation.  

 

Les soldes de Boxing Day – 26 décembre

Le lendemain de Noël, le 26 décembre est connu sous le nom de « Boxing Day » depuis l’époque victorienne. Ce jour-là, le maître de maison offrait une journée de congé à son personnel ainsi qu’une boîte (box) contenant des cadeaux à rapporter à leurs familles respectives. Aujourd’hui, « Boxing Day », jour férié dans tout le royaume, est synonyme de début des soldes d’hiver et de bonnes affaires dans toutes les boutiques de Grande-Bretagne qui ouvrent spécialement pour l’occasion.   

 

Les films de Noël 

Ravissants cottages enneigés ou squares festifs, les villes et villages britanniques jouent depuis longtemps un rôle primordial dans les succès des films de fin d'année. Ces lieux charmants ont tous servi de source d'inspiration pour les films de Noël les plus appréciés, offrant leurs lots de paysages à faire rêver pour accompagner la dinde de Noël. 

 

 

For more information contact:

VisitBritain Media Team

pressandpr@visitbritain.org

Assets to download

Download images in this article

Visit website

Download DOC version of this article