Wimbledon : histoire, patrimoine et traditions

Lundi 22 Juin 2020
General View of Court 18 with Centre and Number 1 Court behind. The Championships 2019. Held at The All England Lawn Tennis Club, Wimbledon. Day 2 Tuesday 02/07/2019. AELTC/Ben Queenborough

Cet été, pas de vert gazon, aucun service, ni volée  ni revers, Wimbledon n'aura pas lieu. Pour autant, les traditions et le patrimoine de ce célèbre tournois de tennis ne cessent d'être appréciés dans le monde entier. Dégustation de fraises à la crème, tenues inspirées du tennis, ou visionnage de matchs passés, il y a encore de nombreuses façons de goûter à Wimbledon, le tournoi de tennis le plus ancien et le plus prestigieux du monde.

 

Un tournois très victorien 

Le tout premier tournoi sur gazon a été organisé en 1877 au "All England Croquet Club" sur Worple Road à Wimbledon, au sud-ouest de Londres. Il s'agissait d'un Grand Chelem réservé aux hommes avec 22 joueurs amateurs. La finale fut jouée devant 200 spectateurs. Le vainqueur, l'athlète local Spencer Gore, reçu la somme de 12 Guinées (l'équivalent de 690 £ aujourd'hui). Les simples dames et les doubles messieurs furent ajoutés en 1884. Les doubles Dame et les doubles mixtes furent introduits en 1913. Devant le succès de l'événement, en 1922, le tournoi déménage sur Church Road, à quelque pas de Worple Road et n'a pas bougé depuis.

 

Qu'il pleuve ou qu'il vente

Les courts de Wimbledon ont beaucoup changé depuis leur installation sur Worple road. En 2009, un toit rétractable a été installé sur le central ce qui a permis d’éviter bon nombre d’annulations pour cause de pluie, le lot quasi-quotidien du tournoi avant cette avancée majeure… Le gazon peut ainsi être couvert en moins de 10 min et climatisé. En 2009, le match qui a opposé Andy Murray, la légende écossaise, au suisse Stanislas Wawrinka est le premier joué entièrement à couvert.

 

Origines royales

Avant le succès du Grande Chelem de Wimbledon, le tennis était réservé à l’élite de la société et aux royaux. Le plus vieux court de tennis existant remonte au 16ème siècle. Il se trouve dans le domaine d’Hampton Court Palace. Jeu favori du Roi Henry VIII, le « tennis royal » était particulièrement apprécié des nobles et riches propriétaires terriens.

Le « lawn tennis » qui diffère du « tennis royal » et demande moins d’espace, a été introduit en 1873 par le Major Walter Wingfield. Imaginé comme un jeu de plein air, on le pratiquait sur les vastes pelouses des grands manoirs du pays.  

 

Les matches au présent

Aujourd’hui, les matches de Wimbledon attirent des spectateurs et des téléspectateurs du monde entier. Ils sont diffusés dans plus de 200 pays. Le complexe dispose de 18 courts de tennis sur gazon, mais ce sont les matches dispute sur le central qui retiennent toute l’attention. Stade de 15,000 places, il est considéré comme le temple du tennis. Le calibre des spectateurs qui y prennent place est également remarquable. Un box, le Royal Box, est réservé uniquement à la famille royale et à leurs invités.

Les célébrités ajoutent une touche de glamour au tournoi. On y voit fréquemment David Beckham, Claire Foy de The Crown ou Dame Maggie Smith, entre autres. Kate Middleton et Meghan Markle y ont également fait des apparitions.

 

Pourquoi le blanc ?

Dans les tribunes, les spectateurs rivalisent d’élégance, robes de designers pour les dames et costumes de lin pour les messieurs. Sur les courts, la règle est simple, tous doivent être habillés de blanc des pieds à la tête. Cette règle est en vigueur à Wimbledon depuis le début du 19ème siècle, alors que l’on jouait au tennis dans les cercles mondains. Le blanc masquait les embarrassantes traces de sueur des joueurs. A l’exception d’une bande de couleur de 1 cm autorisée, les joueurs sont toujours obliges de porter une tenue blanche complète. Cela s’applique également aux sous-vêtements et aux semelles des chaussures.  

 

Influence sur la mode 

Les courts de Wimbledon ont également influencé la mode, et notamment grâce au triple champion, Fred Perry. Le logo de cette grande marque britannique représente une couronne de laurier, et il est directement inspiré de l'emblème de Wimbledon. Il orne chaque polo de la marque emblématique. Lancée lors des championnats de 1952, le polo de tennis blanc a connu un franc succès, conduisant à la création d'une collection plus colorée devenue très tendance dans les années 1960 et au-delà.

 

Champions de Wimbledon

Un certain nombre de joueurs britannique ont connu leur heure de gloire à Wimbledon, dont Fred Perry lui-même, vainqueurs de 3 championnats consécutifs dans les années 30. Dorothy Round Little a remporté le tournoi juste un an après Perry. Angele Mortimer a raflé le trophée en 1961 puis Ann Haydon-Jones s’en empare en 1969. En 1977, l’année du centenaire, Virginia Wade sort vainqueur sous les yeux de sa majesté la Reine, qui n’avait pas assisté à une finale depuis 1962.  

Plus récemment, en 2013, l’écossais Andy Murray devient le premier joueur britannique à remporter Wimbledon depuis 77 ans. Le talent suisse, Roger Federer détient le record de victoires après avoir remporté 8 fois le tournoi.  

 

Le Murray Mound

Pour célébrer le succès d’Andy Murray, les fans ont rebaptisé de façon officieuse la zone de gazon gazonnée située autour du court n° 1, désormais affectueusement surnommé le «Murray Mound». Officielle «Henman Hill», en l'honneur du célèbre joueur britannique Tim Henman, est le lieu où  les spectateurs se rassemblent pour regarder les matchs sur écrans géants tout en savourant les délices traditionnels de Wimbledon.

 

Traditions culinaires 

Une des spécialités culinaires de Wimbledon, ce sont les fraises à la crème accompagnées d’un rafraichissant Pimm’s (cocktail alcoolisé léger servi avec des fruits, de la menthe et de la limonade) ou d’une coupe de Champagne. Il se sert environ 140,000 portions le temps des deux semaines que dure l’événement. Les organisateurs prennent grand soin de ne servir que les meilleures fraises cultivées dans le Kent. Elles sont ramassées la veille et livrées à 5 heures du matin.  

 

Revivre la magie 

Pour revivre les grands moments de Wimbledon et rêver aux tournois à vernis, pourquoi ne pas regarder le replay du quatrième set du match Andy Murray contre Richard Gasquet ?   

For more information contact:

Visit Britain Media Team

pressandpr@visitbritain.org

Assets to download

Download images in this article

Visit website

Download DOC version of this article