Buckingham Palace

Incontournable, Buckingham Palace est la résidence officielle des  souverains britanniques à Londres depuis 1837. Lorsque la Reine y réside, l’étendard royal flotte en son sommet. A l’origine, le palais n’était qu’une modeste maison de ville (townhouse) qui appartenait aux Ducs de Buckingham au début du XVIIIe siècle. Aujourd’hui, avec ses 775 pièces, c’est un palais considérable. 

La demeure royale ouvre ses portes au public du 31 juillet au 30 septembre chaque année, une occasion unique de découvrir les fastes du royaume. Les visiteurs ont accès aux State Rooms (salles d’état) dont la salle du trône, la salle à manger et la galerie de portraits. C’est dans ces pièces que sont données les cérémonies officielles et réceptions royales. Elles sont décorées avec opulence et comptent quelques tableaux de grands maîtres (Rubens, Vermeer, Poussin, Canaletto et Claude), des sculptures (Canova et Chantrey), des pièces de porcelaine de Sèvres, des tapisseries et œuvres d’art, le tout appartient à la Collection Royale. Une partie des jardins est également ouverte au public à cette même période.

Quelques faits et chiffres

1. Buckingham a été construit en 1703 et portait le nom de “Buckingham House”. C’était la résidence citadine du Duc de Buckingham. En 1791, le Roi George III acquière la propriété pour en faire cadeau à la Reine Charlotte, on la baptise alors « The Queen’s House ».

2. Le Palais devient la principale résidence royale en 1837 sous le règne de la Reine Victoria en 1882. C’est l’architecte John Nash qui lui donne son aspect actuel au terme de travaux faramineux. Edward VII (1841-1910), fils de la Reine Victoria, est le seul monarque à être né et décédé au Palais.  

3. Entre 1838 et 1841, un adolescent du nom d’Edward Jones, surnommé « the boy Jones » par les journaux de l’époque, s’introduit dans le bâtiment le mieux gardé du pays à trois reprises (ou plus !). Il vole de la nourriture dans les cuisines, des sous-vêtements de la Reine dans son dressing et en profite pour s’assoir sur le trône. Il a finalement été exilé au Brésil. Il n’est pas le seul à avoir défié les services de sécurité royaux. En 1982, Michael Fagan s’introduit dans la résidence royale et accède même à la chambre de la Reine Elizabeth II.

4. Ce palais monumental est si grand qu’il occupe une surface de plus de 15 hectares. Il comprend 775 pièces dont 52 chambres (pour les membres de la famille royale et leurs invités), 188 chambres pour le personnel, 92 bureaux, 19 salles d’état et de réception et 78 salles de bain. Le bâtiment est équipé de 1.514 portes et de 760 fenêtres (qui sont nettoyées toutes les 6 semaines). Il y a plus de 40,000 ampoules électriques.

5. Quand la Reine ne réside pas à Buckingham, de fin juillet à fin septembre (elle s’installe à Balmoral pendant cette période), les salles d’état du palais sont ouvertes au public.

6. Si l’étendard royal flotte au sommet du mat, cela signifie que la Reine est en résidence au palais. Quand il est remplacé par l’Union Jack, la Reine n’y est pas (elle est toujours à Windsor pendant les week-ends). 

7. Il y a un distributeur de billets dans Buckingham Palace. La banque préférée de la famille royale, Coutts & Co., a installé ce distributeur au sous-sol du palais.

8. Avec plus de 800 employés, le palais dispose de tous les équipements nécessaire, ce qui en fait un petit village en parfaite autosuffisance : bureau de poste, théâtre, poste de police, piscine, clinique médicale.

9. A Buckingham, pas de banquet sans sandwiches ! La Reine Queen Elizabeth II organise au minimum 3 garden parties chaque été. Les invités consomment quelque 20,000 sandwiches à chacune de ces réceptions.  

10. En route pour une conférence à Paris, le Président américain Woodrow Wilson et la Première Dame Lady Edith Wilson visitent le Royaume-Uni en décembre 1918. Le Roi George V donne un grand banquet en leur honneur à Buckingham Palace. Il est donc le premier président américain à inaugurer cette tradition qui perdure depuis.  En 1977, le Président Jimmy Carter commet une entorse grave au protocole en embrassant la Reine Mère sur la bouche !  .

11. Un horloger est employé à temps complet, il s’occupe de l’entretien et des réparations de plus de 350 horloges et montres.  Pour que le temps s’écoule sans encombre au palais et que les membres de la famille ne ratent aucun rendez-vous, deux employés remontent les horloges et les pendules de la famille royale chaque semaine.

12. Beaucoup pensent qu’ils existent des souterrains qui connectent le palais à d’autres bâtiments emblématiques de la capitale. Rien n’est avéré, mais la rumeur prétend que des tunnels relient Buckingham à Whitehall et au Palais de Westminster, siège du parlement.

13. Par miracle, Buckingham Palace a survécu à 9 bombardement allemands pendant le deuxième guerre mondiale. Malgré l’insistance de ses conseillers, le Roi George VI et la Reine Elizabeth (la Reine Mère) ont refusé de quitter le palais pendant la guerre, considérant ce fait comme un symbole de la force du pays contre l’Allemagne Nazi.   

14. Une compagnie de guides officiait à Buckingkam. Avant de devenir Reine, la Princesse Elizabeth et sa sœur Margaret étaient guides (Girl Guides, équivalent britannique des Girl Scouts). Entre 1937 et 1939, la première compagnie de guides de Buckingham Palace Girl Guide Company  se réunissait à la « Summerhouse » (un pavillon d’été construit sur les terres du palais). La troupe se composait des deux princesses et de 30 jeunes filles dont les parents étaient soit des aristocrates soit des employés du palais.    

 

Informations complémentaires

Le Prince Philippe, Duc d'Edimbourg et mari de la Reine Elizabeth II, fêtera son centième anniversaire, le 10 juin 2021. Par ailleurs, le pays se prépare à célébrer avec fastes, le Jubilé de Platine de la Reine (70 ans de règne) en 2022. Les festivités, dont le programme officiel n'a pas encore été annoncé, auront lieu du 2 au 5 juin 2022. 

Inscrivez-vous à notre newsletter