Transports en Grande-Bretagne

Circuler dans les villes

Les transports publics urbains de Grande-Bretagne sont commodes et peuvent offrir une expérience agréable. Les tarifs sont raisonnables, surtout lorsque l'on considère le coût de stationnement d'un véhicule. La majorité des grandes villes proposent un service de transport en bus de qualité. Londres, Newcastle et Glasgow possèdent aussi un réseau de métro, alors qu'Édimbourg, Manchester et Nottingham sont équipés d'un réseau de tramways. Vous trouverez des taxis à toutes les gares ferroviaires ainsi que sur les stations de taxis réparties dans les centres-villes. La marche à pied reste encore le meilleur moyen de découvrir la plupart des villes. Cependant, quel que soit votre moyen de transport, évitez autant que possible les heures de pointe, entre 8 h et 9 h 30 et entre 17 h et 18 h 30.

 

Bus locaux

De différentes tailles et formes et équipés de portes automatiques, les bus britanniques sont confortables. On trouve des bus à deux niveaux (« double-decker ») avec un conducteur seul, des bus à un seul niveau (« single-decker ») qui peuvent se faufiler plus facilement dans la circulation et, à Londres, les nouveaux bus à deux niveaux de type « New Routemaster » équipés de portes devant, au milieu et à l'arrière et comptant un conducteur et un contrôleur pour vérifier les tickets. À Londres, l'itinéraire 15 (Heritage), qui relie la Tour de Londres à Trafalgar Square via la cathédrale Saint-Paul, est le dernier itinéraire sur lequel circulent les anciens Routemaster ouverts à l'arrière.

Les bus urbains de Londres n'acceptent pas les paiements en pièces de monnaie, mais les cartes de débit ou crédit sans contact sont acceptées (les cartes étrangères peuvent se voir appliquer un supplément). Pour payer le montant du trajet lorsque vous montez dans le bus, il faut donc appuyer une carte de transport électronique « Oyster » sur un lecteur de carte ou montrer votre carte de transport au conducteur ou au contrôleur. En tant que touriste, la meilleure option est de vous procurer soit une carte « Visitor Oyster Card » au crédit rechargeable et dont le montant de chaque trajet sera soustrait du crédit total disponible, soit une carte « Travelcard » valable une journée si vous n'avez prévu d'utiliser les transports publics qu'un seul jour. Ces deux cartes sont valables sur les réseaux de bus et de métro londoniens, ainsi que sur le réseau ferroviaire local. Vous pouvez les acheter aux stations de métro, dans les centres d'information touristique, dans les magasins affichant le symbole Oyster bleu ou en ligne avant de vous rendre en Grande-Bretagne, sur notre boutique en ligne (www.visitbritainshop.com/france/) en français, ou sur les sites Internet Transport for London (www.tfl.gov.uk) ou VisitLondon (www.visitlondon.com).

Dans la plupart des autres villes, il est toujours possible d'acheter les tickets de bus auprès du conducteur du bus lorsque vous montez à bord. Notez, cependant, que les grandes zones urbaines (Midlands de l'Ouest, Grand Manchester) ont mis en place leurs propres cartes de transport régionales, qui sont valides sur tous les moyens de transport de la région. Ces cartes sont plus économiques que l'achat de tickets individuels. Contactez les offices du tourisme locaux pour plus de renseignements concernant chaque région.

Des bus nocturnes circulent dans les grandes villes entre 23 h et 6 h du matin. À Londres, la plupart de ces bus, dont l'identifiant commence par la lettre N, ont un arrêt à Trafalgar Square.

Pour monter à bord d'un bus, faites-lui signe de la main lorsqu'il s'approche afin qu'il s'arrête. Pour en descendre, appuyez sur la sonnette une fois avant votre arrêt. Les destinations sont indiquées à l'avant du bus. En cas de doute concernant votre arrêt, demandez au conducteur ou au contrôleur de vous prévenir et restez au niveau inférieur. Conservez votre carte ou votre ticket jusqu'à la fin de votre trajet en cas de contrôle, car les contrôleurs peuvent vous imposer des amendes immédiates si vous n'avez pas de ticket valide.

 

Conduire en ville

Des mesures sont régulièrement mises en place pour dissuader les automobilistes de conduire dans les centres-villes. Ainsi, un péage urbain (« congestion charge ») a été instauré à Londres. Du lundi au vendredi, de 7 h à 18 h, l'automobiliste qui conduit ou stationne dans la zone de congestion encourt des frais de 11,50 £ (16 €) à payer avant minuit le jour même. En l'absence de paiement, l'automobiliste encourt une amende importante. Pour en savoir plus, consultez le site Internet Transport for London. D'autres villes envisagent d'instaurer des programmes similaires pour dissuader les automobilistes de circuler en centre-ville. Les espaces de stationnement des centres-villes sont également soumis à un contrôle strict afin de prévenir les phénomènes de congestion.

 

Taxis

Dans les grandes villes, vous pouvez trouver des taxis au niveau des stations de taxis et des gares ferroviaires. Vous pouvez également en commander un par téléphone. Pour trouver le numéro de téléphone d'un service de taxi, consultez l'annuaire téléphonique local ou renseignez-vous dans un pub, un restaurant ou un hôtel. Les prix sont normalement réglementés. En l'absence de compteur dans le taxi, confirmez le prix de la course au préalable. En cas de doute concernant le tarif pour certaines destinations spécifiques, renseignez-vous auprès d'un centre d'information touristique local.

Les « black cabs », célèbres taxis noirs londoniens, sont une institution au même titre que les bus rouges. Leurs conducteurs sont soumis à des tests stricts, ce qui en fait les taxis les plus sûrs de la capitale. Tous les black cabs sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Les taxis agréés allument leur enseigne « For hire » lorsqu'ils sont disponibles et ils peuvent être hélés dans la rue. Les conducteurs de taxi attendent généralement un pourboire équivalent 10 ou 15 % du montant de la course.

Pour une solution plus économique, vous pouvez également faire appel à des « mini cabs » agréés, qui doivent être réservés par téléphone. Votre hôtel pourra vous fournir les coordonnées de sociétés locales de mini cabs. À Londres et dans certaines autres villes, vous pouvez également rechercher et réserver le mini cab le plus proche de votre position à l'aide de l'application mobile Uber (www.uber.com).

 

Tramways

Plus modernes, plus propres et plus économes en énergie que leurs ancêtres, les tramways sont de nouveau en faveur auprès de la population britannique. Le Metrolink de Manchester est sans doute l'un des meilleurs réseaux de tramways du pays. Inauguré en 1885, le plus vieux tramway britannique se trouve à Blackpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

 

Métro de Londres

Le métro de Londres, l'Underground, aussi connu comme le « Tube », compte plus de 270 stations facilement repérables grâce au logo Underground de Londres qui surmonte l'entrée de chacune d'entre elles. En Grande-Bretagne, seules Newcastle et Glasgow disposent aussi de leur propre métro. Le réseau de Newcastle se limite au centre-ville alors que celui de Glasgow décrit un cercle autour du centre de la ville. Les métros de Londres, Newcastle et Glasgow ont des horaires similaires et ils constituent tous les trois un moyen de transport fiable.

Le métro londonien est ouvert tous les jours, sauf le jour de Noël, d'environ 5 h 30 du matin jusqu'à peu après minuit. Certaines lignes sont dorénavant ouvertes 24 heures sur 24. Les services sont moins fréquents le dimanche et les jours fériés. Attention, le métro peut être extrêmement encombré aux heures de grande affluence.

Chaque ligne du métro de Londres est associée à une couleur. Des plans du réseau sont affichés à chaque station et chaque compartiment de métro contient un plan de la partie centrale du réseau.

La plupart des trajets entre deux sites touristiques au centre de Londres ne requièrent pas plus d'une ou deux correspondances avec d'autres lignes de métro.

Les tickets de métro sont vendus à chaque station de métro, cependant beaucoup d'usagers préfèrent utiliser une carte de transport électronique prépayée et rechargeable appelée « Oyster Card », qui peut être utilisée dans les bus, les trains et le métro. L'Oyster Card reste la solution la plus économique pour se déplacer dans Londres à l'aide du bus et du métro. Pour savoir comment obtenir une Oyster Card, consultez le site Internet Transport for London ou notre boutique en ligne en français. Vous pouvez également vous procurer cette carte à l'étranger, avant votre arrivée en Grande-Bretagne, ou vous pouvez utiliser une carte de débit ou de crédit sans contact. Des cartes d'abonnement électroniques similaires sont utilisées dans d'autres grandes villes britanniques telles qu'Oxford.

 

Circuler à pied en ville

Une fois habitué à la conduite automobile sur la voie de gauche, explorer les villes de Grande-Bretagne est une expérience sûre et agréable. Des marquages au sol indiquent dans quel sens circulent les véhicules.

Il existe deux types de passages pour piétons : les passages avec marquage zébré au sol et les passages au niveau des feux tricolores où il est nécessaire d'appuyer sur un bouton. Au niveau d'un passage zébré, les véhicules doivent s'arrêter et vous céder le passage. En revanche, au niveau des feux tricolores, les véhicules ne s'arrêteront que lorsque la signalisation lumineuse le leur indiquera. De plus en plus de villes ont mis en place des zones interdites à la circulation des véhicules afin de faciliter la circulation des piétons en centre-ville.

 

Circuler en vélo

Le vélo est l'un des moyens de transport urbain les plus écologiques. Vous trouverez des services de location de vélos même dans les villes les plus modestes (consultez le site tfl.gov.uk pour Londres ou cyclehireinfo.com pour le reste du pays). Les autoroutes et leurs voies d'insertion sont interdites aux cyclistes, qui ne peuvent pas non plus circuler sur les trottoirs, et les zones réservées aux piétons. De nombreuses voies urbaines sont bordées de pistes cyclables équipées de leurs propres feux de signalisation. Vous pouvez transporter votre vélo avec vous dans la plupart des trains. Pour en savoir plus, consultez le site de la National Rail. Attachez toujours votre vélo lorsqu'il est en stationnement et portez toujours un casque de protection.